Volkswagen low-cost en 2018


C'est par le biais de son homme fort, Martin Winterkorn, que Volkswagen a fait savoir que lui aussi allait s'engouffrer dans le filon de la voiture à bas coûts. Elle devrait débarquer en 2018, d'abord sur certains marchés émergents comme la Chine ou l'Amérique du Sud. On ne sait pas encore toutefois si cette marque sera commercialisée en Europe de l'Ouest. Une idée pas neuve L'idée du low cost n'est pas neuve chez Volkswagen puisqu'en 2012, un ingénieur Volkswagen nous confiait déjà l'intérêt du groupe pour ce genre d'engins. Oui mais voilà: à l'époque, les grandes disparités en matière de normes (sécurité, pollution, etc) ne permettaient pas de concevoir et de développer un produit à vocation mondiale au départ d'une base existante et peu onéreuse - comme la Gol vendue en Amérique du Sud par exemple. Stratégique Pour Volkswagen - qui se place face à Toyota, toujours numéro un mondial -, gagner des parts de marché est désormais d'importance stratégique. Martin Winterkorn, président du directoire du constructeur automobile allemand a ainsi déclaré dans un entretien au journal Bild am Sonntag que « nous mettrons sur le marché une gamme familiale à bas coûts en 2018, avec un SUV, une berline et un modèle à hayon ». Voilà une stratégie limpide qui donne à penser que Volkswagen va tout mettre en œuvre pour aller chercher Dacia. Et Winterkorn de préciser que les prix iront de 8.000 à 11.000 euros en fonction du modèle. Même si rien n'a été précisé, on ne voit pas pourquoi Volkswagen s'empêcherait de commercialiser cette gamme à bas coûts en Europe de l'Ouest. Ce qui donnerait l'occasion au constructeur de ressortir des cartons la marque Wartburg acquise il y a quelques années. Décidément, le modèle Dacia ne cesse de faire des émules.