Honda HR-V : Plus grand à l’intérieur


Disparu depuis bientôt 10 ans, le HR-V nous revient, mais sous une forme radicalement revue ! Le baroudeur accompli et vaguement endimanché n’est plus, place à un Crossover compact, urbain et soigné comme il se doit ! Aujourd’hui, les clients veulent le beurre et l’argent du beurre : de son étude de marché, Honda a compris qu’il devait faire du futur HR-V, un véhicule élégant proche d’un coupé, robuste et sûr comme un SUV, mais à la modularité et à la fonctionnalité d’un monovolume ! Et vous savez quoi ? Honda a réussi ce tour de force. Dotée d’une agréable ligne de toit descendante, le HR-V présente en effet, une vraie personnalité esthétique. Rehaussé et doté d’arches de roues bien démarquées, il est également statutaire comme un SUV se doit de l’être, bien qu’il ne propose pas (en Europe du moins), de transmission intégrale. Enfin, son habitacle offre une modularité et un espace absolument édifiants. On en vient rapidement à se demander comment, en 4,29 mètres, Honda est parvenu à proposer peu ou prou, autant de place qu’à bord d’un Nissan Qashqai ! Les passagers arrière profitent d’une large garde au toit doublée d’un espace aux jambes qui devraient plaire à ceux qui sont montés sur de longues cannes. Et puis, il y a ce coffre qui annonce un volume de 470 litres sous tablette, énorme pour le segment. L’explication de ce tour de force ? Le réservoir, placé sous les passagers avant et qui libère donc de l’espace derrière ! Mais ce n’est pas tout… Car question modularité, le HR-V fait au moins aussi fort que les monovolumes : les sièges arrière peuvent être manipulés dans absolument tous les sens (Magic Seats, en Honda dans le texte). Les replier en portefeuille pour transporter une grande plante, les rabattre et dès lors, former un plancher plat, voire incliner le dossier pour une assise plus confortable, tout est possible, hormis la possibilité de les coulisser. Mais honnêtement, on ne s’en plaint pas !