Opel Astra maintenant en break


Le nouveau duo d’Astra sera présenté officiellement au public pour la première fois au salon de Francfort, qui ouvre ses portes bientôt. En Europe, le break représente 30% des ventes d’Astra ; voilà pourquoi le constructeur n’attend pas et présente cette Sports Tourer en même temps que la berline. Extérieurement, le Sports Tourer n’est pas plus grand qu’avant, mais Opel nous promet pourtant plus de place à l’intérieur. D’une génération à l’autre, la garde au toit pour le conducteur et l’espace aux jambes pour les passagers arrière auraient augmenté. Le couvercle du coffre (qui offre jusqu’à 1.630 litres de contenance) peut désormais s’ouvrir sans les mains, d’un mouvement du pied sous le bouclier. Un second mouvement du pied suffit à refermer le hayon. Et, tout comme chez Ford ou Volkswagen, le système est capable de détecter toute obstruction et arrête le mécanisme en cas d’urgence. Par ailleurs, le hayon peut aussi être ouvert par un bouton situé dans la voiture près du conducteur, ou par l’intermédiaire de la télécommande. Dans la soute, des rails et filets permettent d’arrimer le chargement en toute sécurité. Dans sa version de base, le nouveau break Astra pèse 130 kg de moins que son devancier, ce qui est bénéfique pour l’agilité en courbe et la consommation. Les moteurs (offrant de 95 à 200 ch) ont aussi moins de poids à déplacer et affichent une cylindrée variant entre 1 et 1,6 litre. Et, bien sûr, le Sports Tourer peut disposer des mêmes équipements modernes que ceux proposés sur l’Astra berline, comme l’assistance OnStar ou le système multimédia IntelliLink.