SsangYong Tivoli 1.6 Diesel


SsangYong, c’est la marque de toutes les surprises. Jadis, le nom compliqué et les produits peu flatteurs ont fait sombrer le constructeur sur notre marché. Aujourd’hui, avec l’argent frais du groupe Mahindra, SsangYong retrouve de sacrées couleurs et nous présente un Tivoli réellement surprenant ! Lancé cette année, le Tivoli a immédiatement rencontré un solide succès. Le constructeur a déjà facturé 45.000 exemplaires dans le monde et espère en écouler 100.000 l’année prochaine ! Ce qui est tout à fait crédible, vu l’arrivée de ces nouvelles versions 4x4 et 1.6 diesel. Cette dernière devrait plaire à notre marché friand de mazout ! Quelques chiffres Spécialiste du SUV, SsangYong descend néanmoins en segment avec ce Tivoli. Long de 4,20 mètres, il est un peu plus grand qu’un Renault Captur et propose, de ce fait, une habitabilité franchement copieuse. Assis sur la banquette arrière, on le croit nettement plus grand qu’il ne l’est réellement ! Du côté du coffre, tout dépend de votre version : en deux roues motrices, c’est très acceptable avec 423 litres sous tablette. Mais avec la transmission intégrale, celui-ci se voit réduit à 327 litres. Et ça, c’est plutôt réduit… Pratique ! S’il ne peut évidemment rivaliser avec ses frères de gamme qui offrent de véritables soutes à bagages, le Tivoli n’en est pas moins pratique, avec une banquette rabattable 60/40 qui forme un plancher plat et un double fond de coffre. On salue également les nombreux espaces de rangement, ce qui tombe toujours à point pour caser vos menues bricoles ! Diesel Après vous avoir fait découvrir le 1.6 essence, volontaire mais un peu creux, passons au diesel. Celui-ci, spécifique à SsangYong, développe 115 chevaux à 3.400 tr/min et un couple de 300 Nm dès 1.500 tr/min. Il est associé au choix, à une boîte manuelle ou automatique (6 rapports dans les deux cas) et à une transmission aux roues avant ou aux quatre roues : tout est possible ! Pour la petite histoire, le constructeur annonce 109 g CO2/km pour la version diesel, boîte manuelle, deux roues motrices. Et il certifie son chiffre ! Impressions Sacrée surprise que ce Tivoli diesel ! En voilà un qui n’a plus aucune leçon à recevoir de ses concurrents : la finition est honnête, l’équipement complet (SsangYong propose même les sièges avant ventilés et l’écran multimédia de 7 pouces) et l’habitabilité très généreuse. Une fois en route, on est agréablement surpris par le comportement : confortable, silencieux et facile à prendre en main, le Tivoli diesel est agile et facile à vivre. Moteur puissant Mais ce qui domine vraiment l’expérience au volant, c’est le moteur, bourré de couple. Dès les plus basses rotations, le diesel offre des reprises énergiques et assez silencieuses. La boîte, bien étagée, ne supporte pas vraiment la critique. Les plus pointilleux la trouveront peut-être un brin accrocheuse ! Tout va pour le mieux ? Non, car la monte pneumatique de série ne fait vraiment pas honneur au modèle : sur revêtement humide, le Tivoli ne demande qu’à glisser des roues avant au moindre virage ! Bref, quitte à investir dans des options, ne lésinez pas avec la sécurité et optez pour des gommes dignes de ce nom ! Le châssis, pourtant, semble bien né en limitant la prise de roulis en virage. Tarif SsangYong propose trois niveaux de finition, la première nommée (Crystal) intégrant déjà le régulateur de vitesse et l’air conditionné. Affiché à 14.990 € en essence et à 17.490 € en diesel, le Tivoli en donne vraiment pour son argent. Sympa, stylé et bon marché : que demande le peuple ? Des pneus, peut-être… Conclusion Avec cette version diesel venant renforcer l’offre, le Tivoli ne peut que caracoler dans les ventes. Ce bouilleur est en effet particulièrement plaisant et donne de belles aptitudes routières au Tivoli. En voilà un à ne pas oublier avant de choisir votre prochain SUV compact : pratique, bien tarifié et agréable, il a tout pour plaire ! Mais gardez tout de même un peu de sous en réserve pour le chausser d’une belle monte pneumatique…