Dieselgate: la fraude aurait débuté en… 1999


Le scandale du “Dieselgate” de Volkswagen est loin d’être terminé. Mais des rapports indiquent maintenant que les plans initiaux du logiciel fraudeur ne viennent pas de chez VW, mais de chez… Audi. Les normes antipollution devenant de plus en plus sévères, les ingénieurs de chez Audi ont alors réfléchi à des solutions pour les contourner. L’utilisation d’un logiciel de trucage était l’une des possibilités. Et les ingénieurs Audi y auraient pensé dès… 1999. Acoustique Le logiciel, qui enclenche certaines fonctions lors des tests d’émissions, aurait été nommé chez Audi « mode acoustique » ou « fonction acoustique ». Mais le constructeur d’Ingolstadt décida finalement de ne pas utiliser ce logiciel, qui est ensuite tombé dans l’oubli. Six ans plus tard, en 2005, des ingénieurs de chez Volkswagen ont découvert l’existence du logiciel Audi et ont décidé de l’utiliser sur des moteurs VW. On ne sait toujours pas précisément comment les ingénieurs VW ont été mis au courant de l’existence du logiciel. Mais il y avait à l’époque beaucoup de travailleurs de chez Audi qui sont passés chez Volkswagen. Cette nouvelle information remet en tout cas en question l’idée selon laquelle Volkswagen serait le seul responsable dans cette histoire de logiciel de trucage.