Mini Clubman John Cooper Works : pratique, branchée et sportive


Après les Mini trois et cinq portes, c'est au tour de la Clubman de recevoir le traitement John Cooper Works. A la différence des deux autos citées, le Clubman "JCW" a droit à la transmission intégrale pour faire passer les 231 ch au sol. L'auto la plus "pratique" de la gamme Mini franchit désormais les 100 km/h en seulement 6,3 secondes. Mondial de Paris 2016 - Mini Clubman John Cooper Works : pratique, branchée et sportive Les autos "plaisir" boudent le Mondial de Paris, et c'est d'autant plus vrai pour les constructeurs qui produisent des voitures de rêve, comme Bentley, Lamborghini, Bugatti, Aston Martin ou encore Alpine. Heureusement, certains comptent bien se manifester dès la fin de semaine prochaine à Paris, ce sera notamment le cas de Mini, qui, aux côtés de la maison mère BMW, dévoilera la version John Cooper Works de la Clubman, la plus pratique des Mini actuelles. Face à la mode des SUV, Mini a fait du ménage dans son catalogue mais la version Clubman a tout de même été conservée. Jusqu'ici commercialisée dans toutes les versions classiques, One, Cooper, Cooper S et Cooper SD, la Mini Clubman reçoit désormais l'appellation John Cooper Works et tous les attributs qui vont avec. Evidemment, l'équipement est plus que correct sur cette version mais les tarifs devraient vite calmer les ardeurs, d'autant plus qu'il est toujours possible de faire appel au catalogue d'options. La présentation spécifique se matérialise par un bouclier avant très proéminent et démonstratif, par des jantes spécifiques, une carrosserie à la teinte particulière et par une ambiance très "sport" dans l'habitacle (sellerie, pédalier, volant et quelques rappels). Sous le capot, la Mini Clubman "JCW" récupère le quatre cylindres 2.0 turbo développant 231 ch et 350 Nm associé à la transmission intégrale ALL4. La bête franchit les 100 km/h en 6,3 secondes avec une consommation homologuée à 7,4 l/100 km. Les tarifs n'ont pas encore été dévoilés par Mini mais ils devraient très probablement démarrer autour des 35 000 €. Et avec le nouveau barème du malus écologique qui se profile, il faudra également penser, si vous remplissez le bon de commande à partir de janvier prochain, à penser à une bonne rallonge qui ira dans les caisses de l'Etat.