Quel avenir pour DS ?


Lancer une marque n’est pas si simple. Mercedes a eu beaucoup de mal avec Smart, Tesla n’est pas encore atteint le seuil de rentabilité et DS Automobiles vivote. Mais pour cette dernière, les choses pourraient évoluer rapidement. Car PSA son propriétaire, veut faire d’elle une marque haut de gamme capable de lutter d’égale à égale avec les marques premium allemandes. Pour cela, PSA va investir dans de nouveaux modèles qui devraient faire s’envoler les ventes… Lancée en 2009, la citadine DS3 n’était qu’un modèle parmi tant d’autres de la marque Citroën. La reprise des célèbres initiales de la DS des années cinquante n’était pas vraiment un rappel au passé, mais plutôt une façon de montrer sa différence, car DS était l’acronyme de Distinctive Series. Ce n’est qu’en 2012 que la marque DS Automobiles va véritablement prendre son essor. Avec comme ambition à l'époque, de devenir la marque française de référence en haut de gamme automobile. Malgré de grandes ambitions, la gamme est toujours limitée à trois modèles en Europe : DS3, DS4 et DS5. Les ventes ne décollent pas, elles devraient d’ailleurs reculer encore cette année. Et pourtant, le directeur général de DS Automobiles garde le moral en expliquant que la phase 1 de la stratégie de la marque est terminée, elle consistait à expliquer ce qu’était la marque DS. Que maintenant on passe à la phase 2 qui consistera à développer la gamme avec de nouveaux modèles. Quatre modèles inédits, en plus des renouvellements prévus, devraient ainsi arriver dans la gamme d’ici à 2020. La marque DS va mettre en avant une autre technologie basée sur l’électricité. Les futurs modèles du constructeur disposeront tous, soit d’une variante électrique, soit d’une variante hybride et quelquefois des deux. Ce qui ne sera pas forcément le cas des autres entités du groupe : Citroën, Opel et Peugeot. Ainsi, le DS7 Crossback inaugurera en 2019, soit un an après les premières livraisons, la technologie hybride rechargeable. Un moteur thermique essence à l’avant associé à deux blocs électriques, l’un sur l’essieu avant, l’autre sur l’essieu arrière. Cela permettra de disposer si le besoin s’en fait sentir de quatre roues motrices et de rouler sur presque soixante kilomètres en mode électrique. La future génération de DS3 devrait quant à elle bénéficier de la technologie électrique et disposera d’une motorisation adaptée disposant d'une autonomie de 450 km en utilisant ses batteries. DS Automobiles compte beaucoup sur les électriques et hybrides pour développer ses ventes en Chine. Accélération programmée Armée de nouvelles ambitions, la marque DS Automobiles compte bien devenir incontournable dans les prochaines années. L’apparition de nouveaux modèles, l’utilisation de technologie très poussée, la multiplication des points de vente, devrait lui permettre de devenir un bel acteur du groupe PSA. À ses débuts, PSA prévoyait que les ventes de DS représenteraient à terme 10 % des ventes totales du groupe. Alors qu’elles tournent aux alentours des 3 % aujourd’hui, il est temps que les choses s’accélèrent.