Vignettes Crit'Air : gare aux amendes


Un décret publié le 7 mai prévoit des contraventions de troisième classe pour les voitures qui ne l'arboreraient pas. Il vous en coûtera 68 euros en cas de contrôle par les forces de l'ordre dans les zones de circulation restreinte (ZCR). Attention, la mesure sera valable en permanence, y compris hors des périodes de pic de pollution, et même si vous roulez dans un véhicule neuf. doptée à l'été 2016 pour faciliter les opérations de contrôles en période de pics de pollution, la pastille Crit'Air devient, de fait, obligatoire sur les pare-brises dans les villes intégrant des Zones de Circulation Restreinte (ZCR). A partir du 1er juillet, l'automobiliste roulant sans la fameuse pastille pourra être puni d'une amende de 68 €, minorée à 45 € et majorée à 180 €. C'est une contravention de troisième classe, la même que celle que vous risquez au volant d'un véhicule trop polluant pour les ZCR. La verbalisation devrait décider bon nombre de conducteurs à commander leur vignette Crit'Air en urgence. Depuis le 1er janvier, seuls trois millions de Franciliens en ont fait l'acquisition. Ils sont encore huit millions à devoir le faire pour être en règle au 1er juillet ! Pour commander votre certificat Crit'Air, rendez-vous en ligne sur le site https://www.certificat-air.gouv.fr. Vous devrez remplir un formulaire vous demandant le numéro et la date d'immatriculation de votre véhicule. Veillez à ce que votre adresse soit bien à jour sur votre carte grise. La pastille vous coûtera 4,18 euros. Vous devriez la recevoir chez vous par la Poste sous trois semaines. Le 1er juillet marquera aussi un nouveau tour de vis avec la fin du droit de circuler en ZCR pour tous les diesel d'avant 2001. Ils pourront toujours rouler les week-ends et jours fériés, mais plus en semaine, et devront obligatoirement être munis de leur vignette. Seule exception à cette règle, les véhicules de collection auront toujours le droit de rouler en ZCR, sauf en période de pic de pollution.