Concept oublié : Maserati Birdcage


Lors du Salon de Genève 2005, Maserati dévoile au public suisse cet extraordinaire concept ! Issu de la volonté de trois firmes (Pininfarina, Motorola et Maserati), il rappelle par son nom les voitures de course frappées du trident des années 60 et… le 75ème anniversaire de Pininfarina. La voiture est dessinée par une équipe dirigée par le célèbre designer japonais Ken Okayuma et comprenant notamment le Belge Lowie Vermeersch. Ce concept doit son existence aux dirigeants de trois firmes (Pininfarina, Motorola et Maserati) qui se sont rencontrés durant une réunion de travail à Pebble Beach, en Californie, en septembre 2004. Le concept qui en découla devait comporter les valeurs clés de ces trois firmes : design, technologie et sportivité. V12 atmo de 700 chevaux ! Basée sur une plateforme de Maserati MC12 (soit un dérivé de la Ferrari Enzo), cette étude en reprend également la mécanique, à savoir un V12 de 6 litres, accouplé à une boîte séquentielle à 6 rapports. La puissance est toutefois revue à la hausse, car la firme au trident annonce rien moins que 700 chevaux ! La carrosserie fait appel aux matériaux les plus nobles qui soient, à savoir la fibre de carbone. Relevons également la présence de deux ailerons actifs. Le pare-brise est quant à lui composé de… polyméthacrylate de méthyle et s’étend jusqu’à l’arrière. A la pointe Pointons également une connectivité à la pointe pour l’époque et comportant notamment un affichage tête haute projeté sur le centre de la planche de bord. Cet affichage, outre l’instrumentation classique, comprend également la traditionnelle petite horloge signée du trident. En outre, le centre du volant calquait les GSM de l’époque dans sa présentation. C’est ici que l’expertise de Motorola se signale… Enfin, plusieurs caméras dispersées sur la voiture permettaient au conducteur de partager leurs voyages avec leurs amis. C’est le futur avant l’heure !