Lotus est enfin rentable !


Le constructeur de voitures de sport britannique Lotus attend avec impatience un bel avenir. Pour la première fois depuis 2000, il a dégagé un bénéfice l'an dernier. Lotus a dû fonctionner avec des ressources limitées ces dernières années. Sous les propriétaires malaisiens, Lotus a donné vie à relativement peu de nouveaux modèles : on relève principalement l'Evora et l’indécrottable Elise, dont les fondamentaux remontent à 1996. Séries spéciales Avec la régularité d’une montre suisse, la marque a cependant apporté de nombreuses séries spéciales de ses modèles existants sur le marché. Une manière de maintenir sa gamme sous les feux de la rampe. Les années précédentes, le nombre de séries spéciales a d’ailleurs explosé ! Une stratégie rentable… Les ventes de Lotus l'an dernier en Europe continentale ont augmenté de 57%. En Amérique du Nord, il s’est vendu six fois plus de voitures de sport britanniques. Cela a donné lieu cette année, à un bénéfice d'exploitation relativement modeste de 2 millions de livres. Un coup de pouce qui ravit non seulement les Britanniques, mais aussi les nouveaux propriétaires chinois de Geely.