Hyundai : feu vert pour le pick-up


Après des années d'hésitation, le coréen s'est enfin décidé : il lancera dans quelques années un pick-up. Le marché prioritaire reste évidemment les États-Unis. Le marché des pick-up suscite beaucoup de convoitises. Les constructeurs veulent une part d'un gâteau de plus en plus grand. Lors de la présentation du Classe X, Mercedes indiquait que la catégorie des pick-up milieu de gamme ("midsize", environ une tonne de charge utile) devrait atteindre 3,2 millions de ventes dans le monde en 2026 contre 2,2 millions en 2016. Les lancements se multiplient, la catégorie n'intéressant plus uniquement les firmes américaines et japonaises. Alors que Fiat a dévoilé le Fullback en 2016 et que Renault s'apprête à commercialiser chez nous l'Alaskan, Hyundai a confirmé son intention de se lancer dans la bataille. Après avoir hésité, le coréen a donné le feu vert au projet. On se souvient que le constructeur avait dévoilé au Salon de Detroit en janvier 2015 le concept Santa Cruz (photo). Contrairement à ce qu'on fait Renault et Fiat, le premier pick-up de Hyundai ne devrait pas être le restylage d'un modèle existant, mais un véhicule inédit. L'asiatique est présent sur les marchés clés pour rentabiliser l'investissement, à commencer bien évidemment par les États-Unis. Hyundai vise avant tout ce pays, ce qui laisse encore planer le doute sur une commercialisation en Europe. La présentation du modèle de série est attendue pour 2020.