Gain d’autonomie pour la voiture électrique


La Nissan Leaf est l’une des voitures électriques les plus vendues de la planète. Voici sa deuxième génération qui débarque, avec une plus grande autonomie et de nouvelles aides à la conduite. Ceux qui n’accrochaient pas à l’ancienne Nissan Leaf trouveront sans doute le style de la nouvelle plus conventionnel. Celle-ci adopte la grille de calandre en « V » des dernières Nissan. On remarque aussi les feux affinés et la possibilité d’opter pour un toit de couleur contrastée. 378 kilomètres Le moteur électrique, alimenté par une batterie lithium-ion, est plus coupleux et plus puissant qu’avant : il délivre 150 ch et 320 Nm. La batterie offre une autonomie théorique de 378 kilomètres. Et l’année prochaine, Nissan lancera une Leaf encore plus puissante et offrant une plus grande autonomie. Vers la conduite autonome Le système ProPilot, qui doit pousser Nissan vers la conduite autonome, est disponible sur la nouvelle Leaf. Il combine le régulateur de vitesse actif et un assistant de sortie de voie. Il comprend aussi un système qui permet à la voiture de se parquer seule. Enfin, les ingénieurs japonais ont développé une « e-pédale » d’accélérateur, qui active intensément la fonction de régénération d’électricité dès que le conducteur la relâche. Concrètement, cette Leaf devrait donc pouvoir se conduire la plupart du temps avec la seule pédale de droite, sans devoir toucher les freins. Intégration de la batterie Quand la Nissan Leaf est branchée, ses batteries peuvent aussi être utilisées comme source d’alimentation et de stockage d’énergie pour le réseau électrique domestique. La nouvelle Leaf pourra être commandée dès le mois prochain et elle arrivera en janvier 2018 dans les concessions.