Dacia Duster 2 : une montée en gamme pour cette seconde génération


Caracolant dans le peloton de tête des ventes de SUV en France, le Dacia Duster n'a pas pris une ride malgré déjà sept ans de carrière. Fort de ce succès, le constructeur a souhaité relooker son modèle phare. Si les changements ne sont pas radicaux, ils sont perceptibles, notamment à l'intérieur. Avec une personnalité plus affirmée qu'auparavant, le Duster 2 ne renie pas ses origines et garde des courbes similaires à celles de son prédécesseur. Visuellement, le Dacia Duster de deuxième génération se reconnaît au premier coup d'œil. Construit sur la même plate-forme, ses dimensions sont quasi identiques. Si le changement est bel et bien présent, les designers n'ont pas souhaité révolutionner cette valeur sûre dont le capital de sympathie est indéniable. Le Duster a acquis une certaine maturité. Ses nouvelles lignes, plus fluides, sans cassure, lui confèrent une allure plus haut de gamme. Pare-brise avancé, meilleure connexion des surfaces : il semble avoir pris de l'embonpoint. En réalité il n'en est rien. L'exercice de style est parfaitement réussi puisque le Duster 2 reprend l'architecture de son cadet, ses mensurations sont donc identiques. Si les nouvelles courbes du Dacia Duster 2 ne tranchent pas radicalement avec les versions précédentes, l'évolution marque cependant une certaine montée en gamme. L'ajout d'un jonc plastique badgé Dacia au niveau des ailes répond à des critères de fonctionnalité selon la philosophie du constructeur (protection de la carrosserie), mais ce petit détail participe bel et bien à l'évolution du modèle. De même, les sabots de caisse teintés dans la masse, le nouveau système de fixation des rétroviseurs (exit le simple perçage dans le montant de la portière), la nouvelle signature lumineuse arrière, démontrent que le Duster prend du galon et peaufine son optique SUV. Si l'allure extérieure du Dacia Duster 2 pourrait tromper le néophyte, l'habitacle a quant à lui été entièrement retravaillé. Outre les nouveaux matériaux et une planche de bord entièrement redessinée, le constructeur propose à présent de nombreux équipements, comme une carte mains libres, un système d'aide à la descente, l'allumage automatique des feux, la détection d'angles morts ou encore une caméra multi-vues. L'impression générale est nettement en hausse – on pourrait presque oublier qu'il s'agit d'une Dacia. Les nombreux systèmes d'aide à la conduite permettent au Duster d'être à l'aise en ville, mais également de sortir des sentiers battus. On a affaire à un véritable baroudeur, pas à une auto aux simples allures d'aventurière. Côté motorisation, on ne change rien. Les blocs essence et Diesel devraient être identiques mais correspondent parfaitement aux besoins du Dacia Duster en termes de poids. En clair, on ne change pas une équipe qui gagne. Le principal changement devrait être l'arrivée d'une boîte de vitesses robotisée (EDC), proposée sur les versions haut de gamme. Si le Dacia Duster 2 ne semblait pas assez cher pour une certaine catégorie d'utilisateurs, le constructeur profite de son restylage pour proposer des versions suréquipées qui devraient faire grimper sensiblement le tarif de base. Parions que la deuxième génération finira par conquérir les indécis. Le Dacia Duster 2 paraît bien armé pour poursuivre sa carrière déjà brillante. Avec des tarifs de base annoncés autour des 12 000 €, l'offre semble toujours alléchante par rapport à l'évolution, notamment du point de vue des équipements de série proposés. Accentuant son appartenance au segment SUV, son avenir semble d'ores et déjà prometteur. Pas encore commercialisé, il est dès à présent plébiscité par un public nombreux.