Alerte ! L'arnaque à la vignette Crit'air existe !


La vignette Crit’air, ce n’est pas très cher, mais vouloir la payer encore moins en croyant faire une bonne affaire peut laisser un goût très amer. L’autocollant est fait pour lutter contre la pollution de l’air mais certains ont décidé de polluer la toile d’offres de prime abord alléchante, mais qui s’avèrent être ensuite des asphyxies financières. La preuve… Il pensait que régler 4,38 euros sur le site du gouvernement pour avoir son certificat de la qualité de l'air rejeté par son véhicule était trop onéreux. Alors, il a trouvé un site commercialisant ces vignettes pour le prix d'un euro symbolique. Heureux de sa découverte, il s’est empressé d’entrer les cryptogrammes de sa carte bleue pour conclure son achat. Ce n’est qu’ensuite qu’il s’est rendu compte d'une souscription à un abonnement de 29 euros pour deux mois, puis, 60 euros par mois pour une durée indéterminée. La souscription d'abonnement a été faite dans les règles puisqu'il était écrit en tout petit ce à quoi l'automobiliste s'engageait. Il était également précisé qu'en l'absence de résiliation sous trois jours, il serait obligé de régler les mensualités. L’affaire est en justice et l’infortuné a contre-attaqué sur la base de l'article L221-18 du code de la consommation, précisant que le délai de rétractation pour les contrats conclus hors établissement est de 14 jours. Reste que d’autres sites proposent des vignettes Crit’air. Par exemple, pour la somme de 7,98 euros, on vous assure qu'elle arrivera le plus rapidement possible dans votre boîte aux lettres. Le gouvernement précise qu’il gère le seul et unique site habilité pour commercialiser ce document qu’il faut avoir, sous peine d'une amende pouvant monter jusqu'à 68 euros pour un véhicule, et 135 euros pour un poids lourd.