Mercedes Classe G : une légende indémodable !


Le classe G est en quelque sorte à Mercedes ce qu'est le Defender pour Land Rover : une véritable légende vivante. Avec sa plastique taillée à la serpe, on le reconnaît au premier coup d'œil et il plaît toujours autant. Le constructeur vient de présenter sa nouvelle mouture au salon de Détroit, et il faut avouer que l'esprit « G » reste bel et bien présent ! Visuellement, pas de gros changements pour le Mercedes Classe G Les puristes n'ont aucun souci à se faire et peuvent se rassurer, : le Mercedes G reste fidèle aux générations antérieures. Excepté la signature lumineuse qui adopte la technologie LED, on aurait du mal à distinguer au premier abord ce nouveau mastodonte de ses prédécesseurs. Même silhouette, look identique : les possesseurs de classe G ne seront pas dépaysés, extérieurement du moins. Même si les contours ont été légèrement "adoucis", pour la partie avant notamment, on ne peut en aucun cas parler de révolution. La nouvelle signature lumineuse cède certes à la mode, mais le constructeur a pris le soin de conserver la forme ronde des optiques. On ne change pas une philosophie gagnante : un classe G doit rester un classe G ! C'est en tout cas ce que pensent les designers. Si la caisse du "G" n'évolue guère, l'intérieur, lui, se modernise : dalle tactile, arrivée de l'instrumentation numérique (le client peut toutefois choisir de conserver les compteurs classiques), aides à la conduite…, l'ensemble monte en gamme. À bord, luxe et raffinement font presque oublier qu'on est à bord d'un véhicule dont la vocation première est de « barouder ». L'habitacle grandit légèrement, offrant ainsi plus de place en longueur et en largeur. Un bon point pour les passagers arrière, qui gagnent 15 cm au niveau des jambes, mais également pour ceux de l'avant, avec près de 7 cm supplémentaires au niveau des coudes. Toujours aussi imposant, le "G" devient également plus accueillant. Le Mercedes Classe « G » a été conçu pour "grimper aux murs", enfin presque... Certes, il bénéficie d'un nouveau châssis, avec notamment des suspensions indépendantes à l'avant, mais la conception reste à l'ancienne, comme quoi... Sa structure est toujours à échelle et la garde au sol a encore été améliorée. Résultat, le (déjà) roi du franchissement pourra désormais franchir des gués de 70 cm. Qui dit mieux ? L'angle d'attaque a également été amélioré, permettant au 4x4 de rester maître incontestable de la catégorie. Les nouveaux matériaux utilisés pour la conception du Mercedes Classe G lui permettent au passage de gagner 170 kg sur la balance, malgré une prise d'embonpoint. Les performances devraient être au rendez-vous mais également en progrès. À l'occasion de son lancement, il embarquera un V8 4 litres de 422 chevaux, puissante suffisante pour déplacer cette armoire normande. Avec un poids approchant les 2,5 tonnes, l'appétit restera certainement conséquent. Épaulé par une boîte automatique à 9 rapports, ce très gros baroudeur devrait se contenter de 11,1 litres aux 100, pour 263 g de CO2 par km. Attention donc au malus. ! On l'aime ou on le déteste, reste que le Mercedes Classe G est devenu une véritable légende. Même s'il n'est pas un exemple d'aérodynamisme, c'est une véritable référence dans le monde du 4x4 et les puristes ne s'y trompent pas. On l'aperçoit aussi bien dans les bourbiers que sur les parkings des hôtels de luxe. Ses aptitudes routières et tout-terrain, sa prestance et son look incomparable en font un véritable véhicule d'exception. Il faudra cependant débourser la bagatelle de 107 000 € pour se l'offrir !