Rolls Royce dévoile son SUV Cullinan


Rolls Royce s'aventure à son tour sur le marché des 4x4. Pour faire honneur à son blason, le Cullinan est imposant (5,34 mètres de longueur) et ultra-luxueux. Aucun constructeur ne va résister à la mode des SUV ! Même les firmes qui semblent les plus conservatrices succombent à la tentation. Il faut bien faire preuve de pragmatisme et proposer ce que la clientèle demande… surtout si des concurrents s'y sont déjà mis. Quelques mois après Lamborghini, c'est donc au tour de Rolls Royce d'oser le baroudeur. Si l'italien joue la carte du 4x4 le plus puissant et le plus rapide, le britannique propose logiquement le plus luxueux, titre que revendiquait jusqu'à présent le Bentley Bentayga. Le nom Cullinan est emprunté à un diamant, et pas n'importe lequel : le plus gros jamais trouvé à l'état brut. Gros, ce modèle l'est assurément. Avec Rolls Royce, il ne pouvait en être autrement ! Le Cullinan a donc un aspect de tank sur roues, avec 5,34 mètres de longueur et 2,16 mètres de largeur ! Le look est sans surprise, puisqu'on retrouve les codes de la marque appliqués à une silhouette de 4x4 : imposante grille chromée droite face à la route et surmontée du légendaire Spirit of Ecstasy, long capot plat, optiques rectangulaires, ceinture de caisse tombant vers l'arrière, vitrage latéral généreux… Le Cullinan conserve même un incontournable de Rolls : les portes à ouverture antagoniste. Lorsque l'on souhaite monter à bord, la caisse s'abaisse de quelques centimètres. Si Rolls s'aventure sur de nouveaux terrains, pas question de bousculer ses habitudes… et celles de la clientèle. À l'heure où la mode est aux présentations épurées et aériennes, la marque reste fidèle à une présentation massive, avec une planche de bord qui remonte haut et une large console centrale. Le bois recouvre de grandes surfaces. Rolls n'est cependant pas réfractaire à l'évolution technologique, puisque l'instrumentation est 100 % numérique et il y a un grand écran au centre. Les sièges sont dignes de fauteuils de salon. À l'arrière, grande première dans une Rolls : il est possible d'opter pour une banquette 3 places qui se replie selon le format 1/3-2/3. Le coffre annonce un volume de 600 litres. Le hayon est en deux parties. En option, la partie inférieure peut intégrer deux petits sièges et une mini-table. Le Cullinan reprend la base en aluminium de la dernière génération de Phantom, lancée en 2017. Un matériau qui permet de limiter la casse niveau poids, mais l'engin pèse tout de même 2.660 kg ! Sous le capot, la tradition est respectée puisqu'il y a un V12 six litres trois quarts. Ce bloc délivre une puissance de 571 ch et le couple culmine à 850 Nm. Le moteur est associé à une boîte de vitesses automatique à 8 rapports. Pour l'écologie, on repassera, aucune hybridation à l'horizon et le Cullinan affiche sans complexe des rejets de CO2 de 341 g/km. La transmission intégrale permettra aux clients de s'aventurer en dehors du bitume, s'ils n'ont pas peur de rayer une carrosserie peu protégée. Rolls indique que le Cullinan peut affronter des gués d'une profondeur maximale de 54 cm. Fidèle à sa réputation, la marque promet un confort de haut vol grâce notamment à une suspension pneumatique qui reçoit des informations sur l'état de la route via une caméra. Le prix n'a pas encore été donné, mais il devrait dépasser les 300 000 €.