Le petit constructeur Vector va faire son retour


Vector, voilà un nom qui ne vous dit peut-être rien. Cela parlera probablement, vaguement, aux joueurs des premiers épisodes de Gran Turismo. Le petit constructeur américain, qui collabora par le passé avec Lamborghini à l'époque de la Diablo, compte visiblement faire son retour. L'histoire de la petite marque américaine Vector est jalonnée de faits divers, de rachats, de procès et d'embûches. C'est, un peu, toujours la même rengaine avec ces artisans souvent méconnus du grand public qui doivent se battre pour obtenir des fonds et développer des autos. Vector n'a pas échappé à cette dure loi avec une période compliquée dans les années 90 où la marque avait été reprise par un Indonésien, alors propriétaire de Lamborghini. C'est d'ailleurs là qu'est née la M12, cette supercar que l'on trouvait dans le premier opus du jeu Gran Turismo, et qui rappelait clairement la Lamborghini Diablo (dont elle avait d'ailleurs hérité le V12 Bizzarrini). Quelques années et un procès plus tard, le fondateur original de Vector, l'ingénieur Gerald Wiegert, reprit son du (alors qu'il avait été viré par les propriétaires indonésiens). Il put ainsi jouir librement du nom Vector Motors et de tout ce qui avait fait l'histoire de la marque, qui compte apparemment faire son retour. Le créateur étant égalemente très impliqué dans tout ce qui touche à l'aéronautique, la renaissance de Vector pourrait se faire avec des références (notamment en matière de design) à l'aviation. Gerald Wieger a choisi de reprendre le projet WX8, abandonné au milieu des années 2000, avec un motorisation V8 capable d'emmener l'auto à plus de 480 km/h. Et pour financer la relance de la marque, Vector se sépare de deux prototypes de WX3, avec des V8 de plus de 800 ch. Le prix de vente est de 3,5 millions de dollars et permet, en plus de l'acquisition des autos, de prendre des parts au capital du constructeur en vue du financement du développement final de la WX8.