Volvo Gand met la production d'une voiture chinoise en veilleuse


Volvo reporte à la fin de l'année prochaine son projet de production de voitures de sa marque sœur chinoise, Lynk & Co, au sein de l'usine de Gand. C’est ce que rapporte Belga. Ces plans ont été reportés en raison de la volatilité accrue du marché chinois et de l'incertitude du marché mondial, semble-t-il. Volvo ne s'attend pas à ce que cette décision ait un impact sur les emplois dans l'usine de Gand. En raison de la demande croissante pour le XC40, la capacité libérée dans l'usine de Gand profitera à la flexibilité du groupe Volvo, annoncent-ils. La demande en voitures produites en Europe ne cesse de croître. L'ACV, le syndicat des travailleurs, craint que le report ne se transforme en annulation et trouve que dans ce contexte, il est "difficile d'annoncer de bonnes nouvelles". Lynk & Co a été lancé en 2015 par Zhejiang Geely Holding, propriétaire de Volvo Cars. Gand est l'une des deux usines de Volvo Cars en Europe et assemble des Volvo depuis 1965. L'usine emploie actuellement plus de 6.000 personnes.