Concept oublié : Citroën Citela, l’électrique avant-gardiste


Bien avant la révolution électrique que le marché automobile connaît aujourd'hui, Citroën dévoilait une citadine modulaire, électrique et recyclable. Bref, la voiture idéale pour les temps modernes, mais pourtant déjà présentée en…1992 ! Les prototypes automobiles présentent souvent une vision idyllique du futur. Dans les années 50, les Américains rêvaient de voitures volantes par exemple. En 1992, Citroën dévoilait aussi la citadine idéale à ses yeux dans le pavillon Français de l'exposition universelle de Séville. Baptisée Citela – raccourci de City Electric Automobile – cette petite voiture rondouillarde brandit en fer de lance sa motorisation électrique. Sous le capot, un moteur de 20 kW (27 ch) est alimenté par une batterie Nickel-Cadmium de 14 kWh. Sa vitesse maximale de 110 km/h est amplement suffisante pour se déplacer en milieu urbain. À ces vitesses, elle affiche une autonomie de 210 km. Pensée pour la ville, cette petite auto d'à peine 2,96 m de long se faufile dans le paysage urbain sans un bruit. Une révolution pour l'année 1992. Branchée à une prise 220V, sa batterie prend entre 6 et 10 heures pour se recharger complètement. Petite innovation pour l'époque : l'ordinateur de bord peut préchauffer la cabine lors de la recharge !