La fiche de l'essai


Essai : Ssangyong Korando e-Motion

le 07/01/2022 à 13h11

Sur papier, le premier SUV électrique de Ssangyong a tout pour faire un carton : habitabilité, équipement complet et tarif compétitif. Mais dans la réalité, ce Korando e-Motion est-il vraiment si intéressant ?

Avec moins de 1.000 véhicules immatriculés l’année dernière, Ssangyong n’est pas vraiment le constructeur le plus populaire en Belgique. Mais ce n’est pas faute de proposer de bons produits, la preuve avec la version électrique du Korando baptisée e-Motion. Elle a tout ce qu’il faut là où il faut, et ce pour un tarif plus que respectable.

Du thermique vers l’électrique

En termes de style, la marque coréenne a fait du bon boulot : face avant pleine, des jantes spécifiques ainsi que toute une série de détails teintés de bleu. Sans être révolutionnaire, le résultat est convaincant et a le mérite de se différencier du reste de la gamme.


 

 

Cette version électrique repose toujours sur la même architecture que ses cousins à bloc thermique. Il a donc fallu adapter cette nouvelle motorisation à un châssis existant. Sous le plancher se cache une batterie de 61,5 kWh autorisant une autonomie maximale de 339 km selon les normes WLTP. Elle passe de 20 à 80 % de niveau de charge en 54 minutes grâce à un système acceptant du courant continu seulement jusqu’à 50 kW. Sinon, le chargeur intégré accepte de digérer le courant alternatif jusqu’à 6,6 kW. De quoi réclamer +- 11h pour une recharge complète sur une borne domestique. La batterie envoie ensuite ses ions en direction d’un moteur de 190 ch et 360 Nm de couple qui entraine uniquement les roues avant.

Spacieuse et bien équipée


Dans l’habitacle, la position de conduite est agréable, haute, typique d’un SUV. Le conducteur fait face à un grand combiné d’instrumentation numérique de 12,3 pouces personnalisable à souhait ! Carte, compteur, affichage simplifié, le choix est large. La planche de bord n’est pas en reste non plus. L’écran central mesure 9 pouces, est traité antireflet et incorpore Android Auto et Apple CarPlay, peu importe la finition. Climatisation bi-zone, caméra de recul, régulateur de vitesse adaptatif, démarrage sans clé et assistance au freinage d’urgence complètent la dotation de série. C’est qu’on est bien à bord de ce Korando.

Cela étant dit, il y a tout de même certains plastiques brillants qui laissent à désirer et qui rappellent qu’on n’est pas à bord d’une voiture premium. Et puis, bien que les designers de Ssangyong aient fait du bon boulot en termes de style, ce Korando e-Motion ne fera sans doute pas tourner les têtes non plus.

Si ce SUV n’est pas parfait, il a néanmoins encore beaucoup d’atout dans sa manche, à commencer par sa taille. Grâce à son empattement de 2,675 m, il y a de la place à l’arrière ! Petits, grands, et même très grands se sentiront à l’aise peu importe la distance à parcourir. Dans le coffre, il y a de quoi transporter tous les bagages nécessaires. Le Korando électrique dispose d'un volume de chargement identique à celui de ses cousins thermiques, à savoir 551 l. Côté pratique, cette Coréenne peut également tracter une remorque freinée de 1,5 t ! Une performance peu courante pour un SUV électrique.

Un équilibre surprenant

Autant jouer cartes sur table : cette Coréenne n’est pas spécialement dynamique. Sa vitesse de pointe est limitée à 156 km/h et Ssangyong ne communique même pas son 0 à 100 km/h. Bien que les relances soient correctes, on ne se prendra pas pour un pilote à son volant, mais son comportement routier est tout de même épatant. Ce Korando e-Motion est parfaitement équilibré ! Il enroule les courbes les unes après les autres sans broncher et sans jamais bousculer son conducteur, même avec une allure plus soutenue.

Il peut également compter sur une bonne insonorisation générale pour faire de lui un véhicule agréable au quotidien. On regrette peut-être une suspension qui tend très légèrement vers la fermeté, sans que cela ne soit dérangeant non plus.

Une vraie et bonne électrique

Bien équipé, grand, sain, confortable, décidément, ce SUV a tout pour plaire, et ce n’est pas fini ! Les ingénieurs de Ssangyong ont également fait de l’excellent travail sur la partie « électrique ». Le freinage régénératif a été bien paramétré et peut être réglé sur 3 niveaux à l’aide des palettes au volant. Il y a même des symboles spécifiques sur le haut de ces dernières, amusant. Dommage en revanche qu’il n’y ait pas de conduite à une seule pédale…

Son moteur semble également assez peu énergivore. Ssangyong annonce une consommation de 16,8 kWh/100 km en moyenne. Après notre boucle d’un peu moins de 90 km, l’ordinateur de bord affichait 18,7 kWh/ 100 km. Il faut dire que nous sommes restés bien loin d’un quelconque milieu urbain qui fait généralement chuter la consommation de ces voitures électriques. En faisant attention, atteindre 300 km en une recharge semble envisageable.

Intéressant financièrement 

Le Korando e-Motion débute à 38.990 €, un tarif très compétitif pour un véhicule déjà bien équipé. Même la version la plus équipée s’échange contre la somme encore raisonnable de 45.590 €. Avec un tel produit, Ssangyong frappe fort, très fort ! Pour profiter d’une voiture électrique disposant d’une habitabilité et d’un niveau d’équipement équivalent, il faut soit casser sa tirelire, soit se diriger vers des constructeurs chinois peu éprouvés et dont les points de vente sont encore rares en Belgique. Et si vous doutez de la fiabilité de ce Korando e-Motion, sachez que Ssangyong garanti ses voitures pendant 7 ans ou 150.000 km !

Notre verdict

Ce Korando e-Motion est une belle découverte. Il ne s’impose pas comme la meilleure voiture électrique du moment, mais il fait tout ce qu’on lui demande, et il le fait bien ! Qui plus est pour un tarif intéressant. Sans réelle concurrence à l’heure actuelle, Ssangyong a parfaitement placé son premier SUV à batterie. Reste à savoir s’il suscitera une « e-Motion » suffisante pour déclencher les ventes…